Centre intercommunal d' Action Sociale du Haut Buëch

 

 

 

 

Ce canton du Buëch, dans le sud du département, aux marches de la Drôme et qui regroupe huit communes pour 1991 habitants, est marqué par une grande variété de paysages. De St-Julien-en-Beauchêne à Aspremont, on passe de la moyenne montagne à la vallée du Buëch… Sa population est à l’identique : composite. Les Hauts Alpins de souche y côtoient les néo-ruraux arrivés par vagues successives. Cependant d’un point de vue démographique, le Haut Buëch présente la particularité d’offrir un grand « turn over ». Lieu de passage, pas forcément, mais rares sont ceux qui s’y installent définitivement…

 

Remplaçant l’ensemble des Centre Communaux d’Action Sociale (CCAS), le Centre intercommunal d’Action Sociale (CIAS) du Haut-Buëch a été créé en avril 1991 pour représenter et agir pour les communes du canton d’Aspres-sur-Buëch sur un ensemble d’actions à caractères sociales.

Cet établissement public intercommunal est labellisé Point Info Famille.

Son organisation, son fonctionnement et ses attributions sont régis par le code de l’action sociale et des familles.

Ses domaines de compétences sont :

  • L’accueil, l’écoute, l’accompagnement, l’orientation des familles vers les structures les plus adaptées à leurs besoins
  • Le suivi des personnes du canton d’Aspres-sur-Buëch
  • La gestion des dossiers administratifs (à titre obligatoire : aide sociale, CMU… ou à titre volontaire : tous dossiers administratifs)
  • La mise en œuvre d’une action sociale globale

Le CIAS est un lieu « ressource ». Il sert « d’observatoire » et de lieu à des réflexions sur des remontées de besoins d’un politique globale et plus particulièrement en matière de gérontologie et en matière de la petite enfance.

Par ailleurs, le CIAS est équipé d’un point VISIO Rendez-vous qui permet d’éviter les trajets inutiles lorsqu’on habite loin d’une ville ou des organismes administratifs.

Ce guichet de visioconférence vous permet d’entrer en contact directement avec les services publics. Il suffit de vous munir des documents nécessaires à votre démarche.

Ceux-ci seront scannés et transmis directement aux organismes.

L’enfance prioritaire

 

Les besoins les plus criants étaient ceux qui ont trait à l’enfance : tout était à faire. Du Centre de Loisirs Sans Hébergement (CLSH) au Contrat Local d’Accompagnement Scolaire (CLAS), ce sont près de 79 % de la population des enfants et des jeunes qui sont aujourd’hui accueillis et accompagnés…  L’équipe, composée de six membres, a su répondre en proposant une belle palette d’animations ludiques et éducatives. Ajoutez à cela les mercredi et samedi loisirs, hors vacances scolaires, et vous comprendrez que les enfants ne s’ennuient pas dans le Haut Buëch !

De leur côté, les pré-adolescents et les adolescents se voient proposer des séjours, comme la participation au Raid des Escartons, dans le nord du département, un raid alliant épreuves culturelles, sportives et aventures.

Pour les collégiens, un accompagnement à la scolarité qui se tient soit dans les locaux du Centre Social, situés derrière l’église.

 

« Buëch Qui Bouge »

 

Originale, cette association « Buëch Qui Bouge ». Bouger d’accord, mais comment ? Et d’abord qui bouge ? Des adolescents appuyés par l’ADELHA qui ont créé « leur » association. À côté d’actions qui les concernent directement, prévention, conférences débats, informations spécifiques pour les jeunes, ils travaillent volontiers sur l’intergénérationnel. Ainsi des rencontres avec les aînés, comme dernièrement, ceux du village de la Beaume… Grandes sœurs et grands frères, ils n’en oublient pas pour autant leurs cadets, y compris les plus petits. Ainsi cette année, ont-ils organisé une « chasse aux oeufs » pour fêter dignement Pâques. Leur goût pour la bougeotte ne les limite pas au seul Buëch. Porteurs de projets, ils savent prendre le chemin de Manosque pour les défendre dans le cadre de l’obtention de bourses lors des rencontres « Mieux vivre en milieu rural » organisées par la MSA. Ils ont d’ailleurs réussi et cette bourse ajoutée à leur propre autofinancement, par des ventes de gâteaux et autres, leur a permis de goûter aux charmes de la Corse

 

Et les parents ?

 

Concernés, ils ne rechignent pas à venir « donner un coup de main » lors de sorties ou autres activités. Ils ont su, eux aussi, trouver le chemin du Centre. Des soirées festives, karaoké, aux soirées débats « vivre avec un adolescent » par exemple, en passant par des sorties aux spectacles, ils s’investissent également.

 

En participant avec la crèche de Serres "l'iles aux enfants", à la co-animation du Réseau d'Ecoute d'Appui à la Parentalité (REAAP) du bassin du Buech, le centre contribue également à la promotion des actions liées à la parentalité.

 

Outil transversal dans le monde rural, l’espace informatique, en liaison avec l’espace Mul’OT de Veynes, a fait une belle percée, à tel point que cette année une dizaine de personnes furent privées de souris !

Point d’orgue et carrefour de rencontres intergénérationnelles, la Fête des associations, des familles et de la solidarité a réuni cette année 200 personnes autour d'une vingtaine d'associations…

 

Le centre n’hésite pas à voyager et œuvrer hors de ses limites. Ainsi a-t-il tissé des liens avec des associations départementales, Familles Rurales pour les Relais Assistance Maternelle (RAM), ou nationales les Restos du cœur, sans oublier les stages de formation pour les bénévoles associatifs, on ne peut pas dire qu’il vit replié sur lui-même.

Aujourd’hui la crise de 2013 n' est pas encore surmontée… Cependant le Centre est arrivé à un moment crucial de son histoire : pour aller de l’avant il doit se développer et se moderniser. Grâce à son équipe, il en a les moyens.

 

 

Vous informer

S'abonner

Flash

Enfance

 

 

FONCTIONNEMENT DE L'ACCUEIL DE LOISIR

Fiche inscription ALSH

Fiche sanitaire de liaison

 

Devenir bénévole, c’est possible…

 


 
Selon vos motivations, vos disponibilités et vos savoirs faire, les choix sont multiples. Vous pouvez nous rejoindre :

  • Pour aider ou animer une activité régulière. Par exemple pour l’accompagnement scolaire, l’animation d’atelier de loisirs…

 

  • Pour donner un coup de main ponctuel. Par exemple pour l’organisation d’une soirée, ….


Si vous êtes intéressés par une de ces possibilités, n’hésitez pas à nous contacter